Dream Machines

La veille de référence sur l'art assisté par Intelligence artificielle.

image_author_DAVID-JULIEN _Rahmil
Par DAVID-JULIEN Rahmil
7 articles
24 oct. · 3 mn à lire
Partager cet article :

Les IA savent dessiner des sexes, mais pas des mains.

Des artistes qui s’entre-déchirent sur leur capacité à dessiner des mains, des histoires de gros sous et des personnages creepys qui se cachent dans les modèles IA. Voici toute l’actu de la semaine dans le petit monde de l’artIA dans Dream Machines #5.

Les IA savent-elles dessiner des mains ?


Il ne se passe pas une journée sans que la communauté des graphistes et celle des IArtistes se déchirent. Si ce n’est pas sur la question des droits d’auteurs ou du remplacement des artisans par des machines, c’est sur les questions de technique. Cette semaine, l'engueulade est tombée sur le sujet des mains, véritable casse-tête à représenter pour les artistes, mais aussi pour les IA qui oublient des doigts ou génèrent des moignons bizarres. Source : https://twitter.com/Thuminnoo/status/1580307221665107968

Le topic a été lancé par l’artiste Tumin qui a créé un fil consacré aux mains ratées de Midjourney ou Stable Diffusion. Cet élément permet d'ailleurs de repérer à coup sûr si une image a été faite à la main ou générée par un modèle. Beaucoup d'internautes lui ont bien évidemment répondu que dessiner des mains était aussi une tâche bien souvent insurmontable pour les dessinateurs classiques. Ça fait toujours une chose en commun.

LOAB, le cauchemar récurant des IA

Nexpo est un talentueux vidéaste spécialisé dans les histoires d’horreur. Dans sa dernière vidéo intitulée the disturbing art of AI, il revient sur LOAB, le visage inquiétant d’une femme d’âge moyen, qui a été créé par l’artiste @supercomposite. Ce dernier a pour spécialité de pousser les capacités des IA dans leur retranchement pour obtenir des images extrêmement perturbantes. Or le visage de LOAB particulièrement frappant a été obtenu d’une manière assez amusante. @supercomposite a utilisé dans son prompt l’entrée -1 ce qui est considéré comme une “negativ prompts Weight”. Concrètement, avec cette commande, vous demandez à l’IA de fournir l’exact inverse de ce que vous lui demandez. Après avoir intégré cette commande sur une image qu’il avait donnée a l’IA, @supercomposite a inversé le processus sur le premier résultat , ce qui a donné naissance a ce monstre étrange qui est venu hanter toute une série de ses créations.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=i9InAbpM7mU

Stability ramasse le pactole

La boite qui est derrière Stable Diffusion vient de conclure un nouveau tour de table auprès d’investisseurs. L’entreprise a levé un milliard de dollars.


Source : https://www.theverge.com/2022/10/18/23410435/stability-ai-stable-diffusion-ai-art-generator-funding-round-billion-valuation

L’artiste de la semaine : Popolly

Les amoureux de l’architecture bizarre vont être servis cette semaine avec Popolly, un artiste spécialisé dans les paysages urbains et les intérieurs étranges.

popollypopollypopolypopolypopollypopolly

P.S Comme annoncé dans un tweet, cette newsletter va passer en bimensuel pour me laisser un peu de respiration. On se donne rendez-vous dans deux semaines.